Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 septembre 2011 3 28 /09 /septembre /2011 13:13

 

68247057.jpg

 

 

 

 

«Dans la création, j'aime avant tout me retrouver

dans des territoires inconnus»

 

Marc-Antoine Mathieu

 

 

Tu m'étonnes....

 

 

Marc-Antoine Mathieu, MAM pour les intimes, nous sert dans son nouvel opus conteptuelo intellectuel beaucoup plus qu'il ne le voudrait sans doute lui-même.

Il donne à suivre le trajet, sur trois secondes, d'un photon, particule lumineuse se déplaçant à la vitesse de 299 792 485 m/s, dans une succession de cases qui forment un tunnel sans fin, un zoom indiscontinu, un zoooooooooooom, (d'ailleurs, il est à noter que si la lumière rebondit, l'auteur ici ne rebondit pas avec elle, mais nous embarque dans la pénétration, par grossissements successifs, de reflets imbriqués en enfilade).

 

3_secondes_planche04-1024x1019.jpg                                

 

On crie des HO ! Des HA ! devant l'idée maligne, la «réinvention de la bande dessinée», le coup astucieux, la facture soignée, austère...adulte.

Oui, c'est de cela qu'il s'agit. 3'' est non seulement un livre «adulte», mais «pour adultes».

On ne peut qu'admirer l'acharnement dont fait preuve l'auteur afin de rendre son livre le plus sérieux possible: un sudatoire exercice de style digne d'une colle d' Hypokhâgne, un postulat scientifique aux arguments solides, une intrigue policière menée de main de maitre, le tout servi par un encrage glacial.

L'objet en résumé n'appelle qu'un adjectif: rigoureux.

 

Mais voilà. Voilà.

Le dessin, le découpage, comme tout fidèle ami, sont enclins à la trahison. Ils plantent un couteau dans le dos de leur maitre, qui se croyait lui, à l'abri dans sa grave armure bardée d'importances et faite de pompeuses justifications rationnelles, théoriques et savantes.

Car cette enfilade de cases fuligineuses dans lesquelles irrémédiablement l'on s'enfonce ne laisse, après lecture qu'un sentiment étrange, un haut le coeur suspect....

Celui de nous être fait malgré nous, malgré lui, embarquer dans la dérangeante fascination en forme d'obsession névrotique de son auteur: la vertigineuse pénétration métaphorique d'un insondable et sombre vagin carré (mais peut-être sommes-nous confinés dans les étroitesses obscures d'un infini couloir rectal à angles droits)....

 

 

http://www.editions-delcourt.fr/3s/index.php?page=album

 

http://www.amazon.fr/3-Marc-Antoine-Mathieu/dp/275602595X

 

 

Soeur Sourire    

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires